Conseils pour les diabètiques –  La santé par les plantes

Conseils pour les diabètiques – La santé par les plantes

Voici quelques conseils pour mieux gérer votre diabète : les nutriments utiles aux diabétiques. Happy Silvers vous propose, avec le Docteur en pharmacie, Jean-Louis Longuefosse, une rubrique sur les plantes. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur les plantes médicinales

Pour retrouver la page facebook de Plantes créoles, cliquez ici

 

 

light-orangeslight-brocolislight-goyave 1

Les nutriments utiles pour les diabétiques

Certains phytonutriments contenus dans les plantes sont bénéfiques pour les diabétiques et réduisent les risques de développer un diabète :

  • La quercétine qui protège du sorbitol, 
  • La vitamine E (800 UI/j) qui diminue la glycémie à jeun,
  • L’acide alpha lipoïque (600 à 1200 mg/j) qui améliore la sensibilité à l’insuline et protège des complications oculaires,
  • La vitamine C qui prévient l’apparition du diabète non insulino-dépendant,
  • Les caroténoïdes qui s’opposent aux insuffisances pancréatiques.
  • Les omega 3 luttent contre les radicaux libres produits en excès chez le diabétique et améliorent l’efficacité de l’insuline. Une supplémentation d’1 g par jour d’oméga 3 est nécessaire car les diabétiques transforment mal les oméga 3 végétaux en EPA/DHA protecteurs cardiaques.

L’exercice physique permet de régulariser la glycémie et d’augmenter l’efficacité de l’insuline.

Réduire les graisses saturées au profit des graisses mono et polyinsaturées.

Aliments sources de quercétine : la pomme, le giraumon, l’oignon rouge, le thé, le vin rouge et des plantes médicinales : arbre à pain, aneth, bois d’inde, caïmitier, calebassier, gingembre-douleur, graine-en-bas-feuille, gros thym, jasmin, l’envers, mahot-cousin, malnommée, oseille-bois, manguier, sapote, herbe aiguille, matricaire, oseille-bois, fromager, petit flamboyant, campêche, abricot-pays, herbe mal tête, giraumon, malnommée, petite teigne, graine-en-bas-feuille, gombo, coton, coquelicot rouge, groseille-pays.

pommesLes acides gras essentiels (AGE) améliorent le diabète en augmentant la sensibilité des récepteurs à l’insuline endogène. Les omega 3 luttent contre les radicaux libres produits en excès chez le diabétique et améliorent l’efficacité de l’insuline. Une supplémentation d’1 g par jour d’oméga 3 est nécessaire car les diabétiques transforment mal les oméga 3 végétaux en EPA/DHA protecteurs cardiaques.

Aliments riches en AGE (oméga 3) : poissons gras (sardine, thon, saumon, maquereau), huile de colza, huile de germe de blé, huile et graine de lin, huile de noix, noix (de Grenoble, du Brésil), soja, pourpier (salades, velouté), roseau des Indes.

Le pourpier (Portulaca oleracea) renferme des acides gras oméga-3. Par ailleurs, la feuille de pourpier est très riche en antioxydants (vitamine C, bêtacarotène, vitamine E, glutathion). En éliminant les radicaux libres, ils renforcent l’action protectrice des acides gras oméga 3 au niveau cellulaire. Ces anti-oxydants sont utiles pour la lutte contre les radicaux libres, facteurs de vieillissement cellulaire ainsi que pour la prévention des pathologies de dégénérescence cardiovasculaire et tumorale. Le pourpier se mange cru en salade avec de l’huile d’olive et du citron. Il peut se cuisiner comme les épinards, s’utiliser comme garniture de potage ou d’omelette.

Les fibres ralentissent l’absorption des glucides : privilégier les fibres solubles, mieux tolérées. La patate douce peut être recommandée aux diabétiques car les fibres qu’elle contient ralentissent l’absorption des aliments et c’est une excellente source de glucides complexes, de vitamine E bénéfique pour augmenter l’efficacité de l’insuline. Légumes riches en fibres solubles à index glycémique peu élevé : patate douce, feuilles de moutarde, haricot vert…

PastequeLes citroflavonoïdes, comme la silymarine, qui se trouvent dans le zeste des citrons, oranges et autres agrumes, jouent un rôle dans la prévention du cancer et stabilise la glycémie chez les diabétiques.

Fruits riches en antioxydants : carambole, bilimbi, goyave, melon, pastèque, pamplemousse, papaye, abricot-pays, surette, fruit de la passion, cerise-pays, ananas …es, jouent un rôle dans la prévention du cancer et stabilise la glycémie chez les diabétiques.

 Plantes antillaises hypoglycémiantes en infusion sous contrôle médical 

  • Liane cayenne ou liane amère (Tinospora crispa) (tige)
  • Surette (Phyllanthus acidus) (fruit)
  • Caïmitier (Chrysophyllum cainito) (feuille)
  • Pervenche (Catharanthus roseus) (feuille)
  • Paroka (Momordica charantia) (fruit vert) mais attention abortif et spermicide
  • Avocat (Persea americana) (feuille)
  • Aloès* (Aloe vera) (feuille)
  • Absinthe* (Artemisia absinthium) (feuille)
  • Herbe aiguille (Bidens pilosa), (partie aérienne)
  • Balai doux (Scoparia dulcis) (plante entière)
  • Herbe à femme (Ageratum conyzoïdes)
  • Cajou (feuille, écorce)
  • Pourpier* (feuille)
  • Autres plantes utiles : ail*, arada, cannelle*, citronnelle, coquelicot rouge, framboisin, gingembre*, goyavier, graine-en-bas-feuille, herbe à pique, noni, orthosiphon*, pois d’angole, sureau*, verveine blanche

 

Autres conseils 

  • Boire des jus de légumes crus, du thé vert. Consommer des fruits peu sucrés (papaye).
  • Certaines plantes condimentaires et épices sont recommandées chez le diabétique : l’ail, le persil, l’oignon, le gingembre, le safran-pays (curcuma), la cannelle, le chardon béni.
  • Privilégier des aliments riches en pectine. La pectine ralentit la vitesse d’absorption des sucres et permet d’éviter les brusques montées glycémiques. Aliments riches en pectine : pomme…
  • La vitamine E (800 UI/j) diminue la glycémie à jeun, (huile de germe de blé, amande, noisette, huile de foie de morue, fenouil, menthe, pourpier…
  • La vitamine C prévient l’apparition du diabète non insulino-dépendant (acérola, persil…)
  • Les caroténoïdes s’opposent aux insuffisances pancréatiques (tomate, giraumon, pamplemousse, carotte, brocoli, persil, poivron rouge.
  • L’activité physique permet de régulariser la glycémie et d’augmenter l’efficacité de l’insuline.
  • Réduire les graisses saturées au profit des graisses mono et polyinsaturées.

 


Les livres publiés par le Docteur Longuefosse

 

 

 

Mots clés: , ,

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Un commentaire

  1. Pingback: Existe-t-il des plantes créoles utiles contre le diabète?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *