silicon valley

Repousser les limites de la vieillesse, le nouveau projet de la silicon valley

Depuis peu, les géants de la technologie de la Silicon Valley se ruent vers un domaine encore peu connu du commun des mortels, celui de la lutte contre le vieillissement et le prolongement de la vie.

De nombreux séminaires sur ce projet sont disponibles sur Youtube et vous pouvez les télécharger* grâce à cet outil de téléchargement Youtube mp3.

Généralement considéré comme un effet inévitable du temps et en conséquence une réalité biologique naturelle et inévitable, le vieillissement est aujourd’hui considéré par de nombreux scientifiques comme une maladie en soi que l’on peut traiter.

Le projet Calico

Le projet de Calico, la société fondée par Google dispose d’un budget de plusieurs millions de dollars, dans l’objectif de lutter d’abord contre le vieillissement puis de trouver de nouvelles façons de prolonger la vie, avec pour objectif ultime l’immortalité.

L’objectif de Google à travers ces recherches est de devenir le leader d’un courant philosophico-techno-politique pour le moment assez confidentiel mais qui connait un grand essor : le transhumanisme.

Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel que l’on retrouve un peu partout sur la planète et qui remonte à l’antiquité. Il prône l’usage des sciences et des techniques, ainsi que de la spiritualité afin d’améliorer les caractéristiques physiques et intellectuelles des êtres humains. Le transhumanisme considère le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort comme inutiles et indésirables et se propose d’y remédier.

En 1750, un homme en bonne santé pouvait espérer vivre 27 ans en moyenne, une femme, 28. Dans nos sociétés modernes, la moyenne s’établit désormais à respectivement 77,8 et 84,5 ans. Ce qui signifie que l’espérance de vie humaine a augmenté de trois mois par an. Autrement dit : lorsque nous vieillissons d’une année, nous ne nous approchons de notre mort que de neuf mois.

Le transhumanisme s’inscrit justement dans la continuité de cette tendance au vu des progrès actuels.

Mais si vivre plus longtemps pouvait avoir des conséquences néfastes sur l’humanité ?

Bien que cela en fasse rêver certains d’entre nous, cela inquiète certains démographes. En effet, atteindre une espérance de vie de 150 ans pourrait bouleverser pour une centaine d’années les conditions de l’accroissement de la population. La planète pourrait compter 25 milliards d’habitants vers 2300, ce qui ne va pas sans poser des problèmes de gestion des ressources naturelles.

Une autre conséquence de l’augmentation de l’espérance de vie serait le recul de la fécondité ce qui impacterait radicalement la pyramide des âges de la population : 90 % de la population auraient plus de 60 ans et les moins de 20 ans ne représenteraient alors que moins de 2 % de la population, ce qui entrainerait éventuellement un effondrement de l’humanité, jusqu’à son extinction.

* Avant de télécharger une vidéo sur You Tube, n’oubliez pas d’en demander l’autorisation à son auteur.

 

Mots clés: , ,

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *