Quelle sera la maison du futur d’un senior en 2030 ?

Quelle sera la maison du futur d’un senior en 2030 ?

2030, c’est un futur proche (très proche voire trop proche si nous faisons rien pour adapter notre société à notre vieillissement accéléré).

Nul doute qu’il faudra preuve d’imagination pour permettre à nos seniors de vivre une retraite paisible si le montant de leur retraite demeure aussi faible qu’aujourd’hui. Les seniors sont très nombreux à vivre et à souhaiter résider à domicile. Cela engendra de nouveaux emplois mais aussi une adaptation de leur logement à leurs capacités.

Quelles sont les solutions qui répondront à leurs besoins ?

Les entreprises oeuvrant dans la silver économie proposent de plus des plus des matériels et des outils qui facilitent leur quotidien. Comment sera la maison du futur pour un senior ?

Petit tour d’horizon des solutions existantes

  • Des robots dans la maison : les fabricants n’ont de cesse d’améliorer les performances des robots domestiques. Paro, Max ou Roméo sont des robots de compagnie qui sont déjà au service des personnes âgées dans leur maison. Ce sont souvent des petits compagnons de compagnie qui peuvent discuter avec elles, les aider à se déplacer ou encore à effectuer des petites tâches ménagères …
    Une entreprise a mis au point un robot chat, Joy for all, qui, doté de plusieurs capteurs, reproduit la même interaction possible entre un vrai chat et l’homme (les coups de griffe en moins …).robots
  • De la domotique à tous les étages de la maison avec des objets connectés qui aideront le maintien à domicile :
    – A la cuisine, tout est modulable. Les placards, les plaques de cuisson, l’évier : tout s’adapte à leurs capacités. A titre d’exemple, le réfrigérateur pourra commander vos produits habituels (vous ne serez plus jamais en manque de mayonnaise). Si vous manquez de place dans votre cuisine, pas de problème ! L’îlot central sera équipé de feux escamotables qui disparaîtront pour vous permettre de recevoir des amis.
    Vous avez un régime particulier (ce qui est souvent le cas chez les plus âgés d’entre nous) ? Il existe une balance connectée capable de vous aider à confectionner des repas équilibrés.
    – Dans la chambre, tout est fait pour vous assurer des nuits sans cauchemar et pour pallier vos défaillances. Draps, lampes ou ampoules connectés seront là pour adoucir vos nuits. Les sanitaires seront à hauteur variable.
  • Une maison a été conçue pour les seniors ou personnes handicapées : une entreprise, Silver cottage, peut construire dans votre jardin ou celui de vos proches un bungalow tout équipé afin de rester dans votre cadre habituel tout en bénéficiant de tout le confort offert par la domotique.

Et la maison de retraite de demain ?

Le site d’EDF Pulse, portail d’Electricité de France qui met en avant les innovations de demain, propose 3 scénarii :

  • Un village vintage
    Il s’agirait de permettre à des seniors de vivre dans une résidence où régnerait charme et nostalgie. La démarche fait débat chez les gériatres. L’expérience a été mise en œuvre en 2009 aux Pays-Bas près d’Amsterdam avec des patients atteints de la maladie d’Alzheimer qui vivent dans une atmosphère des années 50. En Suisse, un village construit selon le même concept devrait voir le jour dès 2019 avec un supermarché, des petits commerces et du personnel soignant jouant aux caissiers et aux vendeurs.
  • Un village high tech
    Ici, les nouvelles technologies ont la part belle avec la domotique.
  • Une maison anti ergonomique
    Dans ce logement, la démarche est inverse car tout est fait pour stimuler l’attention des seniors et les pousser à les maintenir en éveil. Les sols ne sont pas totalement droits, les poignées de porte sont un peu dures …

Faut-il en conclure que la maison du futur d’un senior vivant à domicile sera-t-elle truffée de domotique, d’objets connectés capables d’alerter une société de télé assistance ?

Les nouvelles technologies vont-elles régler tous les problèmes et les insuffisances dans l’accompagnement des personnes âgées laissant alors de côté les relations humaines ? Selon le sociologue Serge Guérin et Malek Rezgui, fondateur de Dommee (un boîtier connecté pour les seniors), la réponse est clairement non ! La tendance serait plutôt vers des équipements discrets qui répondraient à des besoins essentiels comme la détection des chutes ou encore la fermeture des portes …) et qui alerteraient les proches plutôt qu’une société tierce.

Pour eux, le rôle de prescripteur de la famille et les proches sera renforcé. Les nouvelles technologies continueront à améliorer la communication entre le senior et les proches et avec aussi le personnel médical.

Que l’on se le dise : les seniors veulent avant tout et voudront en 2030 continuer à vivre à domicile. Oui mais comme tout le monde. Ils ne veulent surtout pas être stigmatisés. Ils ont besoin de liens sociaux et de relations humaines. Les aidants familiaux et la famille sont et resteront des personnes importantes dans la vie des seniors. La loi sur l’adaptation de la population française au vieillissement l’a souligné: elle a mis en place depuis le 1er janvier 2017 un congé de proche aidant. Il permet à toute personne, sous certaines conditions, de cesser son activité professionnelle afin de s’occuper d’un membre de sa famille handicapé ou faisant l’objet d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité.

Pour rendre de véritables services aux personnes âgées, la domotique devra leur apporter de réels services.

A lire aussi

Articles non trouvés

Articles non trouvés

Sources : les sites journaldunet.com, pulse.edf.com, bouyghes-immobilier.com

 

Mots clés: , , ,

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *