Quand vos déchets deviennent une ressource inépuisable : le compost (2)

Quand vos déchets deviennent une ressource inépuisable : le compost (2)

L’équipe du magazine Krisalyde fait le point sur le compost : deuxième partie. 

Le tableau ci-dessous détaille les déchets de jardin et les déchets de maison en fonction de leurs compositions azotées ou carbonées.

Déchets riches en azote
Matières vertes ou humides ou à décomposition rapide
Déchets riches en carbone
Matières brunes ou sèches ou à décomposition lente
Déchets de jardin
  • Tontes de pelouse
  • Mauvaises herbes non grainées
  • Fleurs et plantes fanées
  • Feuilles fraîches
  • Fougères
  • Racines mortes
  • Taille des haies broyées
  • Tiges et branchages broyés
  • Pailles, foin
  • Ecorces
  • Feuilles mortes
  • Herbes sèches
  • Racines mortes
  • Sciure de bois et copeaux non traités
Déchets de cuisine
  • Epluchures de légumes et de fruits
  • Fanes de légumes et parties non utilisées
  • Restes de légumes et de fruits
  • Fruits et légumes abîmés
  • Restes de repas d’origine végétale (riz, pâtes …)
  • Pain rassis coupé en morceaux
  • Marc de café, filtres à café, infusettes, feuilles et sachets de thé
  • Coquilles d’œufs broyées
  • Coques de noix ou de noisettes concassées
  • Croûte de fromages
Déchets de maison
  • Plantes d’intérieur (feuilles et fleurs fanées)
  • Fibres naturelles (coton, laine, lin, soie)
  • Plumes
  • Cendres de bois froides (en faible quantité)
  • Textile 100 % naturel (coton, lin, jute, chanvre)
  • Essuie-tout, mouchoirs en papier
  • Papier non imprimé coupé
  • Carton non imprimé coupé

 

. Ce qu’il ne faut pas mettre

Déchets de jardin

  • Ecorces liégeuses
  • Herbes grainées
  • Lianes, cordes

Déchets de maison

  • Viande, poisson, os
  • Déjections chiens, chat
  • Huile de friture
  • Coquillages
  • Charbon
  • Pansements, couches culottes, médicaments
  • Litière

3. Aérer votre compost

Les micro-organismes consomment beaucoup d’oxygène. Il est nécessaire de faire circuler l’air en mélangeant les déchets. En cas de manque d’oxygène, la fermentation ne pourra pas se faire car les micro-organismes ne pourront pas dégrader les déchets. Le processus de compostage sera ralenti avec en plus un dégagement de mauvaises odeurs telles que l’ammoniac.

4. Utilisez régulièrement les composts obtenus

Observez les indicateurs de maturité pour récolter votre compost (en général à partir de 6 mois).

  • Une nette diminution de l’échauffement
  • Une couleur brune ou noire
  • Une odeur de sous-bois, de litière de forêt
  • Une bonne humidité (pressez un peu de compost dans la main, s’il ne colle pas aux doigts et laissent couler quelques gouttes, l’humidité est bonne)
  • Si l’aspect est grossier après plusieurs mois (c’est un compost pour la préparation du sol)
  • Si l’aspect paraît fin comme un terreau (le compost est idéal pour la plantation et le remplissage des bacs et jardinières)

Source : Magazine Krisalyde n° 2 – octobre 2016


Consultez la page facebook de Krisalyde

logo Krisalyde

 

La rédaction vous conseille

Articles non trouvés

 

 

Mots clés:

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *