Pour ne plus être un serial stockeur … ou comment se débarrasser de vieux objets

Pour ne plus être un serial stockeur … ou comment se débarrasser de vieux objets

Trop de vieux objets s’accumulent chez vous. Vous êtes envahi(e). Vous avez tout essayé et il vous est impossible de vous en débarrasser.

C’est plus fort que vous : vous êtes attaché à tous ces objets qui sont autant de vestiges de votre vie antérieure. Ce sont des coupures de journaux, des vêtements, des objets (parfois kirsch), des cadeaux ou des souvenirs de vos anciens voyages.

Pourquoi est-il si difficile à faire ?

  • Ces vieux objets sont chargés de sens pour vous. Prenons par exemple ce petit objet (très laid et poussiéreux) qui trône sur votre buffet. Il vous sera difficile de vous en débarrasser car il vous rappelle quelqu’un de très cher et puis, vous l’avez eu tout petit … Vous vous sentiriez coupable !
  • Vous pensez aussi que ces objets pourront vous servir un jour ou l’autre.
  • Vous estimez (à tort) qu’ils sont encore réparables ou qu’ils seront vintage dans quelques années et qu’ils reviendront à la mode.

Une étude réalisée par des chercheurs à Yale révèle que se débarrasser d’objets peut être douloureux pour quelques-uns d’entre nous. En effet, certaines parties de notre cerveau associées à la douleur réagissent de la même façon que si nous essayions de nous débarrasser d’une addiction. Nous souffririons alors d’une anxiété profonde.

Cependant, quand on prend de l’âge, il est nécessaire de désencombrer son logement même si certaines personnes semblent s’épanouir dans le « bazar ». En effet, les objets qui traînent peuvent provoquer des chutes. Les chutes peuvent être graves pour les personnes âgées. Elles sont la première cause de mortalité chez les 65 ans et plus en France. Près de 12 000 personnes en meurent et 400 000 seniors font une chute accidentelle chaque année.

Près d’un Français sur cinq reconnait être un adepte du désordre et posséder trop d’objets (Petite consolation : une autre étude menée par une psychologue américaine en 2014 démontre que le désordre peut être propice aux idées nouvelles.).

 

Voici quelques conseils pour aider à vous débarrasser des vieux objets

  1. Le premier problème à résoudre est de savoir par où commencer.
    Ne faites pas tout le même jour. N’y consacrez que 3 à 4 heures mais faites-le de façon continue afin de ne pas avoir l’impression de vivre dans un chantier ! En effet, il est difficile d’être concentré sur une tâche plus de 4 heures. Vous recommencerez le lendemain avec plus d’énergie.
  2. Les sacs poubelles seront vos amis !
    Préparez plusieurs sacs poubelles ou des cartons afin de ranger les objets par catégorie. Vous y mettrez les mentions suivantes :

    – A garder
    – A vendre ou à donner
    – A jeter.
    Ne faites pas le tri par pièce.
  3. Essayez de décider ce que vous utiliserez réellement.
    Dites-vous que tout objet dont vous ne vous êtes pas servi dans les 6 derniers mois n’est pas utilisé. Evitez les « au cas où ». Soyez implacable dans votre prise de décision.Pour vous y aider à choisir, répondez à chacune des questions suivantes par oui ou par non :
     – Cet objet me plaît-il ?
    – Est-il utile ?
    – Est-il facile à utiliser ?
    – L’ai-je utilisé depuis moins de 6 mois ?Sachez qu’au fur et à mesure que vous ferez ce rangement vous éprouverez de plus en plus de difficultés à vous séparer des objets. Soyez réaliste : si vous ne le faites pas tout de suite, vous ne ferez que repousser le problème à plus tard.
  1. Vendez ! Vendez !
    C’est le moment de faire la chasse aux vide-greniers pour vendre les objets en bon état. Vous pouvez aussi les proposer sur Internet. Outre le fait que vous pourrez en tirer un revenu complémentaire, cela sera vraiment l’occasion de vous « débarrasser » de vieux objets.
  2. Les médicaments et matériels médicaux.
    Nos besoins en médicaments évoluent en fonction de nos maladies. Plutôt que de conserver les médicaments inutilisés, rapportez-les à votre pharmacie. Ne les jetez pas à la poubelle car ils peuvent être nocifs pour notre environnement. Ils contiennent des substances actives qui polluent les eaux de surface et souterraines. En 2015, 12 000 tonnes de médicaments ont été collectées par Cyclamed, un organisme en charge de cette collecte.
    Ne gardez que votre ancienne paire de lunettes qui pourra vous servir en cas d’urgence. Recyclez les autres paires auprès d’associations qui les collectent.
  3. Les vieux objets qui vous procurent une certaine nostalgie
    Plutôt que de les conserver physiquement, vous pouvez décider de les prendre en photo. Vous les classerez ces photos dans un dossier nommé « Nostalgie » sur votre ordinateur. Vous serez moins encombré dans votre logement et vous conserverez une image de ces objets qui vous sont chers.
    Vous pouvez aussi créer des boîtes à souvenirs.

Ouf ! Vous avez (enfin !) terminé. Aménagez !

Vous pourrez commencer à réaménager votre logement afin de faciliter et sécuriser vos déplacements. A la cuisine, par exemple, redéfinissez des zones de travail : les parties cuisine, cuisson, lavage, rangement et cuisson. Dans la zone de préparation, prévoyez un plan de travail en revêtement lisse pour faciliter le nettoyage. L’espace rangement sera aménagé de façon à pouvoir accéder facilement aux ustensiles. Les appareils électro-ménagers seront situés à bonne hauteur. Vous utiliserez de préférence des plaques à induction plutôt des plaques à cuisson à gaz. N’hésitez pas à investir dans une desserte roulante.

Quant au financement des travaux, il existe des aides tant pour les propriétaires que pour les locataires.

Sources : sites lci.fr, seniorplanet.org, mma.fr, simplepratique.free.fr et generali.fr

dr-carolle-chatot-henry

Dr Carolle Chatot-Henry

 

 

Mots clés: , ,

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *