Placements d’argent : y voir (enfin) clair sur les différentes possibilités !

Placements d’argent : y voir (enfin) clair sur les différentes possibilités !

Profiter de la retraite est un excellent moment pour se plonger plus en détails dans tous les différents placements d’argent qui existent en France, que ce soit en France hexagonale ou bien en Outre-Mer.

En effet :

  • Cela demande du temps, que vous avez sûrement désormais en plus grande quantité depuis que vous êtes à la retraite.
  • La plupart des investissements nécessitent un apport d’argent, et, arrivé à la retraite, il est possible que vous ayez pu épargner une telle somme.

Néanmoins, comment ne pas s’y perdre ? Car pour aider les investisseurs et les épargnants à mieux choisir le mode de placement qui correspond à leurs objectifs et à leurs situations, il faut connaître tous les avantages et inconvénients de chaque placement disponible. Oui mais ces placements, il en existe des dizaines… !

Pour s’en sortir, VIA-AP nous aide ! Et cela avec une infographie qui recense toutes les principales solutions d’investissement.

Parmi les avantages de cette infographie, on peut noter le fait que chaque placement s’est vu attribuer une note en fonction de différents critères (durée minimale d’investissement, etc.). C’est ainsi l’une des premières fois qu’autant de placements sont « comparés » les uns aux autres. Si vous envisagez votre placement d’argent comme un investissement avec un risque faible, alors il vous faudra vous pencher plus en détails sur les placements dont le risque moyen d’investissement est situé de 0 à 1 par exemple.

 infographie-placements

Téléchargez l’infographie ici.

Mais c’est aussi l’occasion de découvrir la manière dont sont classés les placements en France. On peut les décomposer en trois grands secteurs :

  • Financier (il s’agit généralement de l’épargne sécurisée)
  • Immobilier
  • Diversification

L’épargne sécurisée et rentable, la préférée des Français

S’il s’agit de la solution préférée des Français, c’est aussi parce qu’il s’agit des solutions les moins risquées. Ce volet englobe ainsi le Livret A, le LDD, l’assurance-vie, etc. Ce sont des placements qui conviennent parfaitement aux jeunes actifs car ils ne nécessitent généralement aucun apport particulier en capital, en plus d’être sans risque.

Toutefois, pour une stratégie à plus long-terme, investir sur un PEA (il s’agit d’investir en bourse, avec une défiscalisation des gains après 5 ans) peut être une bonne idée. Le Madelin et le PERP, pour un senior déjà à la retraite, n’auront que peu d’intérêt car ce sont des placements qui sont destinés à vous faire verser une rente à la retraite. Par contre, si vous êtes en train de la préparer, cela peut être une excellente idée !

Le placement immobilier

Rassurant pour certains, le placement immobilier recoupe toutefois différentes choses : dans certains cas vous achetez en effet un bien « en dur », c’est-à-dire de la pierre ; mais dans d’autres cas vous n’achetez que du « papier » en quelques sortes (c’est ce qu’on appelle « la pierre-papier ») à travers les SCPI.

Le type de placement va aussi dépendre de la pression fiscale que vous subissez chaque année (c’est-à-dire le montant d’impôts que vous réglez). En cas de forte pression fiscale, il peut être intéressant de se tourner vers les offres immobilières qui permettent de défiscaliser le plus possible : c’est le cas de la Loi Pinel (à l’inverse de l’immobilier locatif traditionnel). En Outre-Mer, la défiscalisation est démultipliée puisque la réduction d’impôt peut aller jusqu’à 32% du prix de revient du bien (selon les zones).

Le placement immobilier nécessite généralement un investissement conséquent, mais pas toujours : rien ne vous empêche d’acheter un parking dans une zone « tendue » en place de parking, et de le louer. Vous serez, par la suite, en mesure de léguer ce bien à vos enfants par exemple. Auquel cas il s’agit d’un investissement bien plus réduit qu’un T3 de 70m².

La diversification, plus insolite

Les initiés en investissement connaissent tous les différents placements de diversification. Ils peuvent paraitre insolites, mais ces « niches fiscales » peuvent parfois permettre des défiscalisations massives, notamment en ce qui concerne l’ISF (Impôt sur la Fortune). Saviez-vous, par exemple, qu’en achetant des parts de vignobles vous pouviez payer moins d’ISF et transmettre ce patrimoine bien plus facilement à vos enfants ? Saviez-vous qu’investir dans des œuvres d’art permettait, là aussi, de les transmettre bien plus facilement (contraintes allégées) et aussi de payer moins d’ISF ?

Pour conclure

C’est la raison pour laquelle cette infographie est intéressante et se suffit presque à elle-même : d’un seul coup d’œil, vous balayez tous les différents investissements envisageables. Bien entendu, un rendez-vous avec un conseiller en gestion de patrimoine, ou avec votre banque, est généralement la seconde étape ; mais il est toujours plus intéressant d’arriver à ce genre de rendez-vous avec des notions, des connaissances. Vous comprendrez mieux ce qui vous sera présenté, et vous serez plus à l’aise sur le sujet.

 

Mots clés: ,

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *