La Réunion est (aussi) concernée par le vieillissement

La Réunion est (aussi) concernée par le vieillissement

Si les Antilles françaises sont en première ligne concernant le vieillissement accéléré de leur population (elles seront les régions les plus âgées de France en 2030), l’île de la Réunion connaît aussi ce phénomène dans de moindres proportions.

Selon les prévisions de l’INSEE, 23 % de la population réunionnaise devraient avoir 60 ans et plus en 2030. Rappelons que ce chiffre est estimé à 40 % à la Martinique plaçant notre région comme la 1ère région la plus âgée de France dans les 13 ans à venir.

Selon une étude de l’INED, les charges du vieillissement devraient être plus lourdes à la Réunion : en effet, ce département devra assumer dans une même période une croissance démographique (taux de natalité plus élevé que dans les Antilles) et le coût d’un nombre important de personnes âgées. Notons que les 60 ans et plus ne constituaient que 11 % de la population réunionnaise en 2005 (17 % à la Martinique et 15 % en Guadeloupe contre 21 % dans l’hexagone). L’âge moyen à La Réunion passera de 32 ans en 2016 à 40 ans en 2040.

Mêmes causes et mêmes effets qu’aux Antilles avec des impacts moins importants qu’à la Guadeloupe et à la Martinique :

  • Migrations des Réunionnais à partir des années 60 vers l’hexagone
  • Fuite des cerveaux : 43 % des Réunionnais se disent prêts à quitter la Réunion pour trouver un emploi (67 % chez les Martiniquais)
  • Vieillissement du fait de l’allongement de la durée de vie
  • Baisse de la natalité même mais elle reste encore plus élevée qu’en France entière (16.7 ‰ contre 12,3 ‰ en 2014).

Quelle est la situation des seniors Réunionnais ?

Ils vivent très majoritairement à domicile

A la Réunion, près de 90% des personnes âgées, qu’elles soient dépendantes ou non, habitent chez eux et souhaitent ce maintien à domicile.

Les seniors réunionnais bénéficient encore de la solidarité familiale 

Un senior sur deux bénéficie de l’aide d’un proche surtout de façon non financière. Elle semble être plus importante que dans les DOM. En effet, en 2011, près de la moitié des personnes âgées sont régulièrement aidées dans leur quotidien par leurs proches et majoritairement par leurs enfants. Les seniors Réunionnais continuent à avoir des contacts réguliers avec leurs enfants (cohabitation, visite, …).

A la Réunion, se pose aussi la problématique des aidants familiaux qu’il faudra aider si l’on veut favoriser le maintien des personnes âgées à domicile.

Le problème de la dépendance de plus en plus prégnant

En 2030, selon l’INSEE, 26 700 personnes devraient être dépendantes à la Réunion du fait du papy boom. En 2012, 13 300 Réunionnais âgés de 60 ans ou plus étaient reconnus dépendants et bénéficiaient de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). En 2011, 93 % des Réunionnais bénéficiant de l’APA vivent à leur domicile (93 % en Guadeloupe et 85 % à la Martinique) et 7 % en établissement.

L’état de santé des Réunionnais se dégrade plus rapidement que dans l’hexagone et avec une espérance de vie moins longue et une dépendance plus précoce.

Quels sont les revenus des seniors à la Réunion ?

27 000 personnes, soit 42 % des 65 ans ou plus, ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté en 2010 selon le plan pluriannuel contre la pauvreté et l’inclusion sociale d’octobre 2013.

De plus, la part des allocataires des minima sociaux progresse avec l’âge.

Plus de 78 200 retraités relevaient du régime général au 31 décembre 2015. Près d’un quart d’entre eux (24,6 %) touchaient le minimum vieillesse (21,6 % à la Martinique). Le montant moyen des retraites est de 626 euros (646 euros à la Martinique).

Quelles sont les actions Bien vieillir à la Réunion ?

A l’instar de la CGSS (Caisse Générale de Sécurité Sociale), de la MSA (Mutualité Sociale Agricole) et du RSI (Régime Social des Indépendants) de la Martinique, la Réunion a aussi mis en place un programme à destination des seniors appelé « La retraite pour le Bien vieillir ». Le GIE Vieillissement Actif réunit ces trois régimes de retraite à savoir  la CGSS, la MSA et le RSI. L’objectif de ce programme est de proposer une offre de prévention et de préservation de l’autonomie à travers des actions afin de permettre le maintien à domicile des seniors peu ou pas dépendants.gie vieillissement actif reunion

Ces ateliers appelés « Atout âge » s’adressent à tous les seniors retraités de 55 ans et plus, autonomes et désireux de Bien Vivre leur âge. Il s’agit d’ateliers de prévention sur les thèmes de la mobilité, de la nutrition, de l’habitat et de la mémoire.

atelier atout age reunion

Le conseil département de la Réunion a mis en place un chèque santé dont l’objectif est de favoriser l’accès aux soins des personnes âgées de 60 ans et plus. Il s’adresse aux personnes âgées aux revenus modestes afin de leur permettre d’acquérir une couverture maladie via une complémentaire santé. IL est accordé en fonction d’un certain nombre de critères.

Les seniors de plus de 60 ans bénéficient de la gratuité dans les transports en Car Jaune avec la Carte Sénior depuis le 1er janvier 2010.

Une maison d’aide à la personne a été instaurée dans le cadre d’un Groupement d’Intérêt Public dédié au développement des Services A la Personne

Un salon des seniors a lieu chaque année à la Réunion en mars de chaque année depuis l’an dernier.

Sources :
INED Population & Sociétés, 2009, Insee Partenaires, mai 2014,
Bien vieillir à l’île de La Réunion d’Irène ALBERT,
INED (Institut National d’Etudes Démographiques) « quelle France dans 10 ans ? »,
INSEE Enquête Migration, Famille, Vieillissement -2010, Insee partenaires, n° 29, mai 2014
IEDOM

La rédaction vous conseille

Inscrivez-vous au Club Happy Silvers

 

 

Mots clés: , , ,

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *