Infirmière dans un service de soins à infirmiers à domicile (SSIAD)

Infirmière dans un service de soins à infirmiers à domicile (SSIAD)

Les métiers de la gérontologie : Infirmière dans un service de soins à infirmiers à domicile (SSIAD)

Zoom sur le métier d’infirmière dans un SSIAD. Les SSIAD sont des structures médico-sociales assurant, sur prescription médicale, des prestations de soins infirmiers sous la forme de soins techniques ou de soins de base et relationnels.

lls interviennent auprès des personnes âgées de plus de 60 ans malades ou dépendantes ou encore des personnes handicapées de moins de 60 ans atteintes de maladies chroniques.

Marie Cecile Lafont

Marie Cecile Lafont

Interview par le Dr Carolle Chatot–Henry (gériatre), de Marie Cécile Lafont, infirmière diplômée d’état et responsable d’un service de soins infirmiers à domicile

En tant qu’infirmière diplômée d’état, pourquoi choisir de travailler dans le secteur gériatrique ?

Infirmière depuis 10 ans, j’ai travaillé dans différents secteurs (hôpital, EHPAD, service de soins à domicile). Je trouve la gériatrie très enrichissante tant sur le plan humain que professionnel. De plus, la part des personnes âgées en France est d’environ 6% aujourd’hui contre 4,8% en 2005. Cela entraine une augmentation de cette population dans les secteurs sanitaires et médico-sociaux.

Les patients âgés ont souvent des pathologies variées. En tant que soignant, cela nécessite de mobiliser des compétences également diverses. Il est important de savoir s’adapter, d’être à l’écoute dans la prise en charge de cette population qui est aussi plus vulnérable.

De plus, être infirmière en gériatrie, c’est avoir la possibilité de travailler dans tous les secteurs existants (Hôpital, EHPAD, Service de soins infirmiers à domicile, libéral …) . Cela offre une grande diversité de postes.

Prendre soin de cette population, c’est l’accompagner dans le dernier versant de sa vie et lui prodiguer des soins afin de lui offrir une qualité de vie la meilleure possible. Personnellement, cela a changé ma perception des soins et enrichi tant ma vie professionnelle que privée.

Comment s’obtient une compétence en gérontologie dans le domaine infirmier ?

Il existe différents Diplômes Universitaires (D.U.) ou Interuniversitaire. En gérontologie générale, l’infirmière peut avoir accès aux D.U. de Gérontologie, Master Expertise en Gérontologie, D.U. d’Education thérapeutique en gériatrie.

Certaines facultés en métropole proposent également des D.U. plus spécialisés comme par exemple D.U. Sciences et pratiques infirmières en gérontolologie, D.U. de Géronto-psychiatrie, DIU Maladie d’Alzheimer et troubles apparentés… etc.

En quoi cela accompagne-t-il le regard du soignant ?

Même s’il faut posséder de grandes qualités humaines pour être soignant et plus particulièrement dans le domaine de la gériatrie, il faut également des connaissances solides pour prodiguer des soins de qualité. La prise en charge de personnes âgées nécessite une approche globale et des connaissances spécifiques sur le vieillissement.

S’il fallait comparer la gériatrie à une autre spécialité, cela correspondrait à la pédiatrie qui concerne aussi une partie de la population. Et tout comme la pédiatrie nécessite une spécialisation des connaissances, la gériatrie a besoin de soignants formés et spécialisés. En effet, un soignant formé aura un regard plus précis et permettra une prise en charge globale et adaptée aux patients comme par exemple pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Quelles différences entre un exercice libéral, hospitalier ou médico-social concernant les seniors ?

N’ayant jamais pratiqué en libéral, je ne me prononcerais pas à ce sujet. Le milieu hospitalier est souvent un lieu de prise en charge temporaire. En effet, les patients ne sont pas amenés à y séjourner. Nous les prenons en charge durant un certain laps de temps, souvent en crise aigue ou en fin de vie.

Le secteur médico-social concerne souvent des prises en charge au long cours voire un accompagnement dans leur vie quotidienne. En effet, les EHPAD sont des lieux de vie et les Services de Soins infirmiers interviennent à domicile et proposent un accompagnement pour maintenir le plus longtemps possible les personnes âgées chez elles.

Les prises en charge, les projets personnalisés sont donc fondamentalement différents. L’hospitalier se concentre sur le diagnostic et le soin curatif. Les personnes âgées sont en dehors de leur domicile, en dehors de leurs repères. A contrario, le secteur médico-social les prend en charge au quotidien, dans leur environnement. Les compétences et les qualités des soignants à mobiliser sont alors différentes.

Quels conseils donneriez-vous à une jeune diplômée qui souhaiterait pratiquer dans le secteur gérontologique ?

Tout d’abord, il lui faut développer ses capacités d’adaptation. Travailler en gériatrie nécessite de savoir s’adapter aux différents types de pathologies que l’on peut rencontrer, à l’histoire de vie des patients et à leur entourage. La prise en charge doit être globale et la prise en compte de l’environnement de la personne est primordiale.

Il faut également être capable de prendre du recul face aux situations que l’on peut rencontrer. En effet, prendre soin de personnes âgées, c’est être confronté au vieillissement et à la fin de vie ce qui nous renvoie à notre propre mortalité.

En tant que soignant, il faut trouver le juste équilibre entre la distance professionnelle mais également l’empathie. Pour une jeune diplômée cela peut représenter une difficulté.

Ceci dit, travailler auprès de cette population est très enrichissant sur le plan humain et professionnel grâce à la diversité des soins et des situations rencontrées.

Interview réalisée par le Dr Carolle Chatot-Henry

dr-carolle-chatot-henry

Inscrivez-vous au Club Happy Silvers

 

 

Mots clés: , , ,

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *