Graines de vie, une association contre la perte d’autonomie

Graines de vie, une association contre la perte d’autonomie

De nombreuses associations, comme Graines de vie, se sont créées sur l’ensemble du territoire martiniquais pour répondre aux difficultés que la perte d’autonomie peut engendrer pour les personnes âgées et leurs proches.

logo graines de vie

Sur le plan national, par exemple les chutes sont fréquentes puisque 1/3 des sujets âgées de plus de 65 ans font au moins une chute par an, sont graves avec 4 400 personnes de plus de 65 ans décédées d’une chute accidentelle, et source de handicap. En effet, 1 chute sur 12 provoquerait une fracture (dont un col du fémur 1 fois sur trois).

Soutiens précieux, dans un contexte environnemental de plus en plus isolé, les associations sont d’un réel apport pour entretenir également un lien social qui devient parfois tenu avec l’avancée en âge.

Le Dr Carolle Chatot-Henry a rencontré l’une d’entre elles « Graines de vie » qui répond par ces objectifs au « maintien sociétal » des ainés. Elle souhaite valoriser les capacités restantes des personnes qui avancent en âge, conseiller à l’aide d’ateliers éducatifs (nutrition ou autres) et animer aussi par un lien relationnel avec des professionnels de santé. Mme Anny Marie-Claire, gestionnaire-coordinateur et Mr Philippe Capgras, responsable évaluation, répondent aux différentes questions posées :

Quelles sont les missions menées actuellement par votre association Graines de Vie ?

Nous assurons des missions de prévention, d’éducation pour la santé et de promotion de la santé.

graines de vie 1graines de vie 2graines de vie 3graines de vie 4

Quel est le public concerné ? Et pourquoi celui-ci ?

Nous nous intéressons aux personnes âgées autonomes, porteurs ou non de maladies chroniques, qui vivent seules et ayant des « petits moyens (minima sociaux).

Ce public dans sa très grande majorité est impacté par la perte de leur autonomie. Cela peut être à cause d’un évènement de la vie (chutes, décès d’un proche, maladies..). Nous considérons qu’en leur proposant de sortir de chez eux, de rencontrer d’autres personnes par le biais d’une activité physique adaptée et d’ateliers d’éducation pour la santé au plus près de leur lieu de résidence, nous leur permettons de garder leur autonomie et de reporter le plus que possible leur éventuel dépendance.

Comment peut – on rejoindre vos « plateformes » ? et où se situent –elles plus exactement ?

Il est très facile de rejoindre nos plateformes en s’informant auprès des CCAS des villes avec qui nous travaillons en réseau.

A ce jour, nous avons des plateformes sur les villes du Lorrain, Marigot, Diamant, Saint-Joseph, Lamentin et très bientôt Schoelcher, Fort de France.

En quoi l’exercice physique adapté répond à la « promotion de l’autonomie » pour une population senior ?

A ce jour toutes les études scientifiques le prouvent. En effet, l’activité physique a un effet particulièrement salutaire sur les personnes autonomes et fragiles, parce qu’elle retarde le moment critique ou elles perdront leur autonomie. Les personnes physiquement actives consomment moins de soins de santé.

Que représente le « Bien vieillir » pour vous ?

Le « Bien Vieillir en bonne santé » est pour la Martinique d’aujourd’hui et de demain un enjeu majeur. Cela dépasse la problématique de santé publique pour devenir un enjeu sociétal.

Informations pratiques Informations pratiques
GDVM
24 Voie principale Batelière
97233 Schoelcher
Tél : 0596 64 88 82
Port : 0696 06 17 27 / 0696 37 67 76

 

La rédaction vous conseille

 
 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *