Comment limiter sa prise de poids durant une croisière ?

Comment limiter sa prise de poids durant une croisière ?

Qui n’est pas tenté par une croisière ? De nos jours, vous êtes nombreux à opter pour ce mode de farniente, idéal pour voyager, se détendre, couper avec ses habitudes quotidiennes.

7 jours à ne pas faire à manger, à ne pas se préoccuper de nos soucis quotidiens. Enfin, la possibilité de découvrir des pays étrangers le plus souvent dans un cadre agréable.

Et vous avez raison de vouloir en profiter !

Mais ensuite, vient la lancinante question qui est de savoir comment faire pour éviter de prendre du poids. En effet, toutes les personnes parties en croisière disent avoir pris du poids soit un peu (2/3 kg) ou beaucoup (7/8 kg) pour certaines ! Et vous, vous n’avez surtout pas envie que cela vous arrive. En effet, il est particulièrement difficile de perdre du poids quand on a un certain âge.

Entre les boissons et buffets à volonté, comment limiter la casse ? Rassurez-vous, grâce aux conseils d’Isabelle Lenghat, nutritionniste et diététicienne, cela sera chose plus aisée !

 

Isabelle lenghat

Isabelle Lenghat

Quels conseils nutritionnels donneriez-vous aux seniors qui partent  en croisière ?

Posez-vous déjà la question « Pourquoi avez-vous décidé de faire une croisière ? ». Est-ce pour manger ou pour vous détendre (ou pour une autre raison) ?

Après cette introspection judicieuse, le 1er objectif est de s’en tenir aux 3 repas principaux et pourquoi ne pas y ajouter un goûter (après 55 ans, c’est conseillé, mais attention, un goûter est une petite collation et non un festin !).

En second lieu, apprendre à gérer ses repas pris sous forme de buffet. En effet, à ce niveau-là, les tentations sont grandes, les yeux parfois plus gros que le ventre, surtout lorsque l’on a très faim. Allez donc manger quand la faim est naissante et non lorsque vous êtes affamé(e) ! Saviez-vous que les 1ers aliments rencontrés dans un buffet sont les plus consommés (les 3 premiers plats rencontrés constituent 66% du plateau repas final). Donc commencez par le buffet « salades ». N’oubliez pas d’y rajouter une part de féculents (en particulier au déjeuner) ainsi qu’une part de chair, un peu de sauce (vinaigrette ou autre), pas trop grasse si possible. Servez-vous sans excès, mangez lentement et savourez votre repas. Vous devriez être rassasié(e) ou presque. Dans ce cas, un dessert sera le bienvenu (une part devrait suffire. Laissez -en pour les autres !).

Si vous êtes gourmand(e), inutile de vous frustrer. Vous ne tiendriez pas longtemps devant ce parterre de tentations. Faites le tour du buffet, tranquillement, pour voir ce qui vous tente le plus et faites vous plaisir 1 fois/jour avec le plat ou dessert de votre choix, en vous délectant de chaque bouchée.

Restez à l’écoute de votre corps : avez-vous faim ou avez-vous simplement envie de manger, êtes-vous rassasié(e) ? L’objectif est de sortir de table en se sentant bien et non en ayant une sensation désagréable de ballonnement, de ventre trop plein, de somnolence. Et essayez de conserver les mêmes proportions que lorsque vous mangez chez vous.

Si je suis un régime, comment dois-je me comporter pendant les repas ?

Cela dépend du type de régime et des enjeux (risque vital ou non).
Le mieux est de se calquer au plus près de ses habitudes alimentaires habituelles et de s’octroyer des petits plaisirs 1 jour sur 2.

Pour les diabétiques, conserver une assiette équilibrée (légumes verts, féculents, chair). Privilégiez les fruits en dessert et les laitages sans sucre. S’il y a des produits sucrés, la consommation doit se faire à la fin d’un repas, donc en dessert, et non pris de façon isolée.

Pour les hypertendus, je conseille de limiter les charcuteries, salaisons et surtout de ne pas rajouter de sel.

Quels types de boissons dois-je privilégier ?

L’eau doit rester la boisson principale (minimum 1.5 l/jour) sous forme plate ou gazeuse (attention certaines sont salées). Elle doit être consommée tout au long de la journée. C’est la seule boisson qui vous désaltèrera.

Les autres boissons (sucrées ou alcoolisées) sont à limiter à 1 verre/jour. Un verre de 300 ml de jus ou soda renferme en moyenne 35 g de glucides, soit environ 150 kcal et n’étanchera pas votre soif de façon durable. Un verre d’alcool (1 dose de rhum, 1 bière blonde de 25 cl, 1 verre de vin de 200 ml) vous apportera autant d’énergie !

Comment se dépenser sur un navire ?

Le navire est une petite ville : vous pouvez vous y promener, d’un pas soutenu. Vous pouvez également profiter des escales pour visiter les villes à pied. Pourquoi ne pas essayer la salle de sport ou encore à la piscine ? Si vous aimez danser, vous trouverez sûrement une piste de danse pour danser jusqu’au bout de la nuit (pourquoi pas ?). Vous ferez aussi le choix éclairé d’emprunter les escaliers au lieu de l’ascenseur.

L’idéal est d’associer activité cardio vasculaire (marche, natation, vélo, danse…) à du renforcement musculaire (gym douce, abdos/fessiers…). Bougez au moins 1h par jour, à votre rythme, et prévoyez une tenue adaptée à chaque activité.

Si j’ai pris quelques kilos pendant mon voyage, que dois-je faire à  mon retour ?

Très souvent, en reprenant son alimentation habituelle, tout rentre dans l’ordre progressivement.
Sinon, analysez vos écarts : trop de tout, trop de sucre, trop de graisse, trop de féculents ? Et réduisez un peu votre consommation de produits jugée excessive, sans vous priver. Attention, à ne pas supprimer les féculents et à conserver un peu d’huile crue sous forme de vinaigrette par exemple !

En suivant tous ces conseils, vous pourrez, sans regret, profiter de votre croisière sans culpabiliser.

La rédaction vous conseille

Inscrivez-vous au Club Happy Silvers

 

 

Mots clés: , , ,

 

Partager cet article

L'équipe d'Happy Silvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *